Il est sage de décider à l’avance qui pourra prendre des décisions médicales et parler en votre nom dans l’éventualité où vous ne pourriez plus vous exprimer vous-même. Réfléchissez soigneusement à qui voudrait et pourrait prendre de telles décisions pour vous. La personne que vous choisirez deviendra votre mandataire. Il peut s’agir de votre mari ou de votre femme, d’un de vos enfants adultes, d’un bon ami.

On vous demandera, à la page suivante, d’indiquer quelques renseignements sur le mandataire que vous aurez désigné.

Votre mandataire sera la personne qui pourra prendre des décisions médicales en votre nom si vous en devenez vous-même incapable. Voici quelques questions à considérer au moment de choisir qui pourrait être votre mandataire :

  • Ai-je confiance que cette personne saura prendre des décisions en matière de santé qui respecteront mes volontés?
  • Cette personne sera-t-elle en mesure de communiquer clairement avec mon équipe de soins?
  • Pourra-t-elle prendre des décisions difficiles en périodes de grand stress?
  • Cette personne acceptera-t-elle de parler en mon nom, et sera-t-elle disponible pour le faire?
  • Pour en savoir davantage sur la désignation d’un mandataire

Les prescriptions de la loi concernant la désignation de mandataires varient d’une province et d’un territoire à l’autre. Dans certaines régions du pays, vous devez remplir des documents juridiques pour désigner la personne qui pourra parler en votre nom.

La vie change continuellement, et il en est de même pour vos volontés et valeurs concernant vos soins de santé et vos soins de fin de vie. Il est important de revoir votre plan préalable de soins régulièrement et de discuter fréquemment avec votre mandataire, surtout s’il y a des changements dans votre vie ou votre état de santé.

(Les guides d’instruction ci-dessus ouvriront de nouveaux onglets dans votre navigateur afin d’éviter la perte de votre travail.)