C’est en comprenant la terminologie entourant les soins médicaux, les traitements et certaines prescriptions juridiques que vous pourrez prendre des décisions éclairées concernant vos soins éventuels. Voici quelques termes médicaux et juridiques que vous devez comprendre.

La dialyse est une intervention médicale permettant de nettoyer le sang lorsque les reins ne peuvent plus s’en charger.

Le don d’organes signifie le prélèvement chirurgical d’organes ou de tissus d’une personne (le donneur d’organe) pour les transférer dans le corps d’une autre personne (le receveur).
La fragilisation est un état de santé associé au vieillissement, qui se manifeste en une série de problèmes de santé qui augmentent la vulnérabilité d’une personne. La fragilisation peut être entraînée par une foule de maladies ou d’états de santé — même les petits problèmes de santé qui paraissent anodins peuvent provoquer d’importants changements dans l’état ou le fonctionnement d’une personne. On associe souvent la fragilisation à une perte marquée des fonctions physiques, mentales et sociales de la personne.
L’intraveineuse (IV) est un mode d’administration de liquides par voie veineuse (dans la main ou dans une autre partie du corps).

Le maintien des fonctions vitales au moyen d’interventions médicales est le recours à des procédures médicales ou chirurgicales artificielles (sonde alimentaire, ventilateur, dialyse, médication, RCR) pour réanimer un patient ou le maintenir en vie, et sans lesquelles il mourrait.

Une maladie mortelle est un état de santé ne pouvant être guéri, causé par une blessure ou un état physiologique; même avec des mesures de maintien en vie, une maladie mortelle mène au décès après quelques semaines ou quelques mois — les mesures de maintien en vie ne font que retarder le décès.

Un mandataire est une personne qui peut prendre des décisions médicales au nom d’un être cher qui n’est plus en mesure de le faire lui-même. Le mandataire est parfois appelé fondé de pouvoir, représentant, agent, détenteur d’une procuration relative au soin de la personne, décideur au nom d’autrui, etc.

Les mesures visant le confort sont des traitements (analgésiques, soutien psychologique, soins physiques, oxygène, etc.) visant à rendre le patient confortable, et non à le garder en vie ou à guérir une maladie.

Choisir une mort naturelle, c’est prendre la décision de ne recevoir AUCUN traitement ni intervention qui pourrait retarder le décès. Cette décision s’applique seulement à l’approche d’un décès par causes naturelles, et n’a aucune incidence sur les traitements de confort (médicaments contre la douleur, oxygène, etc.), qui sont toujours maintenus.

Les procurations relatives au soin de la personne et relatives aux biens sont des documents que l’on signe pour légalement désigner une personne qui pourra prendre des décisions en notre nom si on en devient incapable. Ces documents signés devant témoin portent des noms différents d’une province et d’un territoire à l’autre, comme procuration perpétuelle, mandat d’inaptitude, directive personnelle, etc.

La réanimation cardio-respiratoire (RCR) est une intervention médicale visant à redémarrer le battement cardiaque et la respiration d’un patient lorsque son cœur et ses poumons ont subitement cessé de fonctionner. La RCR comprend notamment le recours au bouche-à-bouche, aux compressions thoraciques, à la défibrillation ou à un ventilateur. La RCR peut être utile dans certaines circonstances, mais pas toujours.

Une résidence de soins palliatifs (ou maison, établissement, etc.) est un endroit qui rappelle la maison, où les adultes et enfants atteints de maladies mortelles reçoivent des soins et services de fin de vie. (Adaptation du manuel sur les services à la clientèle des CASC, septembre 2006.)

Les soins de fin de vie sont les soins de santé prodigués à la fin de la vie d’une personne; ces soins sont axés sur les volontés exprimées par la personne quant à la façon dont elle souhaite vivre les derniers jours ou les dernières semaines de sa vie.

Les soins palliatifs sont des soins qui visent à soulager la souffrance et à améliorer la qualité de vie d’une personne.

Les soins palliatifs sont prodigués pour aider les patients et leurs proches : à faire face aux problèmes physiques, psychologiques, sociaux, spirituels et pratiques de la maladie, ainsi qu’aux attentes, besoins, espoirs et craintes qui y sont associés; à se préparer à accomplir les tâches de fin de vie souhaitées par le patient et à affronter l’étape de la mort; et à surmonter le sentiment de perte et le chagrin pendant la maladie et le deuil.

Les soins palliatifs sont des soins axés sur le confort de la personne et sur le soulagement de sa douleur; ils peuvent comprendre des médicaments, des traitements et des soins physiques et psychosociaux destinés tant à la personne malade qu’à sa famille et ses proches aidants.

La sonde alimentaire est un tube utilisé pour nourrir une personne qui n’est plus capable d’avaler.

Les symptômes sont les signes d’un mauvais état de santé (exemples : douleur, vomissements, perte d’appétit, fièvre élevée, etc.).

Un ventilateur est un appareil de respiration servant à aider une personne devenue incapable de respirer d’elle-même.

Les soins de santé qui sont toujours prodigués:

Lorsque vous éprouvez de la douleur ou des symptômes désagréables, comme des étourdissements ou de la nausée, les prestataires de soins de santé administrent toujours des médicaments et des traitements pour vous soulager.

Et même si vous en venez à un point où vous ne voulez plus de soins pour prolonger votre vie, des traitements médicaux et soins infirmiers vous seront offerts afin de maintenir votre confort. Par exemple, vous pourriez obtenir :

  • une chirurgie pour soulager la douleur;
  • des antibiotiques;
  • des analgésiques;
  • des médicaments ou des traitements pour vous aider à respirer.
(Les guides d’instruction ci-dessus ouvriront de nouveaux onglets dans votre navigateur afin d’éviter la perte de votre travail.)