Je crois que nous devrions tous discuter avec nos proches et faire connaître nos volontés, il n’est jamais trop tôt pour cela. Lorsque mon mari a reçu un diagnostic de cancer du foie et du pancréas de stade 4, nous avons dû acheter un lot au cimetière, préparer nos testaments et régler nos dettes puisqu’on nous a dit qu’il ne survivrait pas longtemps.

C’est difficile de s’occuper de ces choses lorsqu’on sait que la fin approche pour une personne qu’on aime si fort, qui nous est si chère. Mon mari est décédé paisiblement ici, à la maison, c’était sa volonté. Et c’est lui qui a choisi où il allait passer le rester de l’éternité. Il n’avait que 39 ans.

Et vous? Savez-vous ce que veulent les gens que vous aimez? Dans le cas contraire, prenez le temps d’en parler. Planifiez votre sépulture et discutez avec vos proches de vos volontés — on ne sait jamais ce que le lendemain nous réserve.