logo (1)

Le Programme de soins palliatifs de Champlain crée une équipe régionale responsable de la planification préalable des soins

Des études ont démontré qu’en dépit du fait que les citoyens canadiens et leurs équipes soignantes reconnaissent l’importance de la planification préalable des soins (PPS), il demeure difficile d’en parler. Le Programme de soins palliatifs de Champlain, qui dessert l’est de l’Ontario près d’Ottawa, soit plus d’un million de personnes, a constitué une équipe qui sera responsable des questions liées à la PPS. Celle-ci a pour mandat de coordonner et de planifier un certain nombre d’activités régionales visant à promouvoir la PPS et à engager le débat sur ce sujet important au sein du système de soins de santé et dans la collectivité.

Nadine Valk, directrice générale du Programme de soins palliatifs de Champlain, souligne que les membres de l’équipe de direction de la PPS proviennent des divers secteurs de la région, ainsi que de plusieurs disciplines et organismes liés à la santé. « Nous sommes heureux que des personnes aussi compétentes puissent travailler ensemble à ce projet », dit-elle. « Les membres de l’équipe possèdent de vastes connaissances et compétences, et partagent ce même désir de mieux intégrer la planification préalable des soins à notre système de santé ».

L’équipe de direction de la PPS a établi trois grandes priorités :

  • L’éducation du public : recruter et former des animateurs communautaires bénévoles, chargés d’animer des séances visant à enseigner au public à aborder des sujets délicats comme la planification préalable des soins, la mort et la fin de vie;
  • L’éducation des fournisseurs de soins de santé : travailler en collaboration avec Pallium Canada afin de modifier son module de formation intitulé « Conversations critiques » et d’y intégrer tous les fournisseurs de soins de santé;
  • L’uniformisation de la documentation sur le but des soins : organiser des ateliers avec les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée afin d’élaborer un outil commun de documentation du plan de soins et des souhaits de fin de vie d’une personne.

L’équipe travaille aussi avec des chercheurs de la région afin de soutenir les initiatives d’amélioration de la qualité des soins et étudie la possibilité de s’associer à l’initiative Maillons santé en Ontario en vue d’intégrer à ses programmes des renseignements sur la PPS.

Selon Mme Valk, l’équipe de direction de la PPS a déjà commencé à dresser l’inventaire des activités visant à promouvoir la PPS à l’échelle régionale et espère travailler en collaboration avec des partenaires et intervenants afin de continuer de faire avancer le plan de travail. « Nous travaillons à la mise en place de groupes de travail et à la planification d’un calendrier pour nos diverses stratégies », ajoute-t-elle. « Ensemble, nous pourrons éliminer les obstacles à la PPS et amener les gens à en discuter ».

Pour obtenir plus de renseignements sur le Programme de soins palliatifs de Champlain, visitez le site Web.