Marjorie Goodfellow est sûre d’une chose : n’importe quoi sauf une existence d’incapacité qui n’en finit plus. Voilà pourquoi elle a préparé son plan préalable de soins, afin d’orienter ceux qui devront prendre des décisions en son nom si elle devient incapable de communiquer elle-même.

« Quand j’ai vu ma mère perdre graduellement ses capacités en raison de sa démence, j’ai réalisé à quel point il est important que quelqu’un sache ce qui nous importe en matière de soins de santé. Ma mère a pu compter sur moi, mais moi, je n’ai pas de proches immédiats, alors j’ai choisi deux de mes bons amis pour agir comme mandataires. »

Ces amis pourront ainsi prendre des décisions en son nom si elle devient incapable de communiquer ses volontés. Marjorie a donc présenté son plan préalable de soins à ses deux mandataires afin que ces derniers aient l’assurance nécessaire pour prendre les décisions qui pourraient s’imposer.

« J’ai vu plusieurs personnes mourir, dans diverses circonstances, et ça m’a aidée à comprendre ce que je veux et ce que je ne veux pas en fin de vie. Nous allons tous en arriver là à un moment ou un autre, et il est important de ne pas laisser aux autres le fardeau de prendre des décisions à l’aveugle. Nous devons tous prendre le temps de préparer notre plan et d’en parler aux autres. »