Lorsque ma mere se mourrait du cancer, elle a sejourne dans plusieurs hopitaux et ensuite dans un centre palliatif.

Quand nous lui demandions comment sa journee s’etait deroulee et qui lui avait rendu visite, elle repondait: « Ce n’etait pas une bonne journee et personne ne m’a rendu visite ». Nous savions que c’etait faux et nous avons decide de placer un journal a cote de son lit. Nous y avons colle une grosse etiquette demandent aux visiteurs d’inscrire leur nom, la date de la visite, et de decrire son etat et les sujets dont ils avaient discute, etc.

Nous pouvions alors voir, quant nous la visitions, qui etait venu et quand, et comment elle leur avait semble. Ceci nous permettait de tenir une conversation plus avisee avec elle. Les medecins pouvaient egalement prendre connaissance de son etat grace aux notes laissees par les visiteurs.

Quand ma mere est decedee, nous avons laisse en heritage des journaux a l’intention des patients et de leur famille.