Les discussions entourant la planification préalable des soins portent sur plusieurs aspects de nos valeurs et convictions, et la spiritualité peut avoir un effet profond sur l’issue de telles conversations. Un atelier récemment organisé en collaboration par l’Office régional de la santé de Winnipeg et la Manitoba Islamic Association a permis de joindre un groupe particulier de la population afin de le sensibiliser à la planification préalable des soins d’un point de vue spirituel. Cette séance informelle a eu lieu dans la grande mosquée de Winnipeg, de manière à ce que tous se sentent à l’aise et en terrain connu pour discuter de cet important sujet.

Dima Al-Sayed, nutritionniste à l’Office et membre de la communauté musulmane winnipegoise, a joué un rôle prépondérant dans l’organisation de l’atelier. « J’ai entendu parler de la planification préalable des soins pour la première fois lorsque j’étais membre d’un des comités consultatifs en santé communautaire à la Ville, et je me suis dit, si je ne connais pas cette notion, il doit en être de même pour beaucoup de mes concitoyens musulmans. » La dame a également compris qu’une rencontre dans un espace familier attirerait beaucoup plus de gens de son groupe culturel.

Mme Al-Sayed a travaillé avec Tracy Thiele, gestionnaire des initiatives infirmières à la Région sanitaire de Winnipeg, et Adel Compton, directrice des services spirituels de la Région. Le groupe a ensuite fait appel au Dr Nazir Khan, médecin et membre respecté de la mosquée, pour faire partie du panel lors de la rencontre. « Inviter une personne bien informée était crucial si l’on voulait que les gens acceptent de parler d’un tel sujet. Le Dr Khan est bien connu dans la communauté musulmane, et il possède des connaissances exceptionnelles sur le sujet, d’un point de vue islamique, évidemment. »

Le feuillet faisant la promotion de l’atelier citait le Dr Khan : « La plupart d’entre nous n’avons pas pensé à nos volontés, ni à l’orientation de l’Islam sur cette question… Pourtant, nous avons de si nombreuses questions à aborder en lien avec nous-mêmes et les gens que nous aimons ». Le document comportait également de l’information détaillée sur la perspective musulmane et les lignes directrices se rapportant à la planification préalable des soins.

L’Office régional de la santé de Winnipeg et la Manitoba Islamic Association sont unanimes : l’atelier a connu un vif succès, ayant réuni plus d’une soixante de membres de la communauté musulmane. Les personnes présentes ont posé des questions avec grand enthousiasme et ont abordé des sujets pertinents. « Je crois que les panélistes ont appris autant que les gens venus assister à l’atelier. On a ressenti beaucoup de positivisme, et il a été encourageant de voir des gens de tous les âges. »